A partir du 30 juin 2013, les fabricants ont l’obligation de certifier, fabriquer et commercialiser des produits sous le référentiel EN ISO 20345:2011.
Les distributeurs doivent acheter uniquement des produits sous le référentiel 2011, mais peuvent cependant finir d’écouler leurs stocks de produits certifiés à l’ancien référentiel.

Les nouveautés de la norme EN ISO 20345:2011

Construction arrière de la tige :

Dans cette zone inférieure de la tige, aucun trou autre que ceux permettant de réaliser les coutures n’est admis.

Résistance à l’abrasion de la partie arrière (zone du contrefort) :

Lors du test en laboratoire, aucun trou ne doit apparaître avant que le nombre suivant de cycles n’ait été réalisé :
51200 cycles à sec
25600 cycles à l’état humide

Inserts antiperforation :

L’insert métal ou textile doit asurer une protection totale contre la perforation.
Avec une force de 1100N, aucune perforation de la pointe ne doit être constatée.

Hauteur des crampons :

La hauteur des crampons des semelles pour des chaussures de catégories S1/S2 ou S3 : les crampons doivent avoir une hauteur supérieure à 2,5 mm.

Marquage des semelles :

Les revendications marquées sur les semelles doivent impérativement correspondre à une fonction validée par un test normatif :

  • « Résistance aux huiles »
    La semelle doit être conforme aux exigences FO qui définissent la résistance d’une semelle aux huiles et hydrocarbures.
  • « Antistatique »
    La chaussure doit être conforme aux exigences de la norme pour l’antistatisme.
  • « Résistance aux acides »
    La chaussure doit être testée selon la norme EN 13832-1 en conformité avec les exigences des paragraphes § 6.2.2.3 (tests de dégradation).
  • « Résistance à la chaleur par contact HRO »
    La semelle doit répondre aux contraintes de cette exigence additionnelle de la norme.

Autres évolutions :

  • La nécessité de re-certifier : la nouvelle législation impose de re-certifier les produits qui existaient sous un ancien référentiel, avant le 30 juin 2013. C’est une nouveauté car lors de l’évolution de norme précédente (2004 vers 2007) ce n’était pas une obligation.
  • Suppression du marquage I (Isolant) : impossibilité de certifier une chaussure dite isolante sous le référentiel EN ISO 20345:2011. Ce type de chaussure devra obligatoirement être certifié sous le référentiel EN 50321
  • Résistance aux hydrocarbures (FO) : l’application FO passe d’exigence fondamentale à exigence additionnelle.
  • Une nouvelle catégorie SBH (chaussure hybride) : création d’une nouvelle catégorie pour les chaussures type « botte canadienne »