La pandémie de COVID-19 a conduit les gouvernements, les employeurs, les travailleurs et l’ensemble de la population à relever des défis sans précédent liés au virus SARS-CoV-2 et à ses nombreux effets sur le monde du travail.

La Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail sera axée sur des stratégies de renforcement des systèmes nationaux de sécurité et de santé au travail (SST) visant à accroître la résilience, pour faire face aux crises actuelles et futures, en mettant à profit les leçons tirées et l’expérience acquise dans le monde du travail.

La pandémie de COVID-19 a eu de profondes répercussions sur presque tous les aspects du monde du travail : risque immédiat de contracter le virus, pertes d’emploi à grande échelle dans des secteurs clés, fermeture des entreprises, restrictions de mobilité et du transport aérien, confinements, fermeture des écoles et impact sur les chaînes d’approvisionnement globales… Les changements rapides adoptés pour y faire face ont entraîné des niveaux de chômage élevés, des pertes d’heures de travail et des fermetures d’entreprises, mais aussi la précarité de l’emploi pour de nombreux travailleurs. Pendant la crise, les travailleurs et les entreprises du secteur informel ont été particulièrement exposés aux risques en matière de sécurité et de santé au travail car ils ne bénéficient pas de protections suffisantes.

Dans tous les secteurs d’activité, en plus du risque de contracter le nouveau coronavirus, les travailleurs ont été confrontés à d’autres dangers apparus durant la pandémie, notamment à des manifestations exacerbées de stress, de violence et de harcèlement liés au travail. Les nouvelles pratiques et procédures de travail adoptées pour freiner la propagation du virus peuvent aussi engendrer de nouveaux risques pour la sécurité et la santé au travail, de nature chimique, ergonomique et psychosociale notamment.

Le rôle crucial des normes internationales du travail dans la réponse à la crise du COVID-19

La recommandation (n° 205) sur l’emploi et le travail décent pour la paix et la résilience, 2017, décrit une approche stratégique des réponses aux situations de crise, fondée sur le dialogue social. Elle souligne l’importance de la promotion de conditions de travail sûres et décentes et appelle à renforcer la résilience pour prévenir les crises, les atténuer et s’y préparer, au moyen de l’identification et de l’évaluation des risques, de la gestion des risques et de la prévention et de l’atténuation des conséquences négatives.
Dans le contexte du COVID-19, plusieurs dispositions des normes internationales du travail protègent la sécurité et la santé des travailleurs, dans un large éventail de secteurs et d’emplois.

La convention (n° 155) sur la sécurité et la santé des travailleurs, 1981 et la recommandation n° 164 qui l’accompagne préconisent qu’une politique nationale cohérente en matière de sécurité et de santé au travail soit adoptée et que des mesures soient prises, au niveau national et au niveau de l’entreprise, pour promouvoir la sécurité et la santé et améliorer les conditions de travail. Elles définissent également les droits et responsabilités fondamentaux des employeurs et des travailleurs dans le domaine de la sécurité et de la santé au travail, qui sont tous essentiels pour prévenir et atténuer les effets préjudiciables à la sécurité et à la santé de pandémies comme celle du COVID-19, dans le monde du travail.

La Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail 2021 appelle à tirer parti des principaux éléments des systèmes nationaux de sécurité et santé au travail, soulignant à quel point chaque élément est d’une importance et d’une pertinence égales face à ces défis.
Pour faire face aux crises actuelles et futures, nos spécialistes EPI vous accompagnent chaque jour dans vos stratégies de renforcement des systèmes de sécurité et de santé au travail, contactez-vous pour connaître toutes nos solutions innovantes afin d’optimiser au quotidien votre démarche sécurité.

Dialogue mondial sur la sécurité et la santé au travail pour répondre aux urgences et aux crises – en savoir plus