Protection des voies respiratoires

Quiconque veut entreprendre, en toute sécurité, des travaux dans un environnement où l’air est (ou peut être) pollué doit se poser certaines questions essentielles. Nous parlons ici d’une pollution par des particules et/ou gaz et vapeurs dangereux.

  • Y a-t-il une concentration d’oxygène suffisante dans l’environnement de travail ?
  • Est-il probable, en cas de concentration suffisante d’oxygène, que la quantité d’oxygène disponible diminue ? (ex : espaces confinés)
  • Quelles sont les particules dangereuses susceptibles d’être présentes dans l’environnement de travail ?
  • Sous quelle forme les substances dangereuses sont-elles présentes : gazeuse, particulaire ou mélange des deux ?
  • En quelle concentration la substance est-elle présente ?
  • Les substances dangereuses présentent-elles des propriétés annonciatrices (une odeur ou un goût reconnaissable, par exemple) ?
  • Quelles sont les valeurs limites applicables ?
  • Outre une protection respiratoire, d’autres mesures de protection sont-elles nécessaires (protection oculaire ou auditive par exemple) ?

Par exemple dans les situations suivantes, il est absolument nécessaire d’utiliser une protection respiratoire autonome :

  • si l’oxygène est insuffisant ;
  • si la concentration en oxygène risque de diminuer (ex : espace confiné) ;
  • en cas de présence de substances pour lesquelles une réglementation spéciale existe ;
  • si la substance présente ne possède pas de propriétés annonciatrices ;
  • si la pollution est trop importante.

Dans les cas moins exigeants, vous pourrez utiliser une protection respiratoire non autonome. Ce type de protection respiratoire filtre l’air de l’environnement de travail avant son inhalation.
Il existe en outre des situations dans lesquelles aucune protection respiratoire n’est nécessaire pour l’exécution des activités mais où des substances dangereuses peuvent être libérées en cas de catastrophe. C’est pourquoi les masques de fuite ont été prévus ; ils protègent l’utilisateur qui doit quitter son poste de travail et atteindre un lieu sûr.

Termes et notions utilisés

Valeurs limites

Pour les produits présentant des propriétés dangereuses, différentes valeurs limites ont été fixées en Europe.

Facteurs de protection

Les équipements de protection respiratoire possèdent toujours un facteur de protection. Ce facteur indique la mesure dans laquelle l’air est débarrassé des éléments polluants. Autrement dit, le facteur de protection représente le rapport entre la concentration de substances dangereuses dans l’environnement, donc en dehors du masque, et la concentration des mêmes substances dans l’air inhalé.
N’hésitez pas à prendre contact avec nous pour plus d'informations, notre conseiller commercial accompagné du fabricant pourront procéder à une étude de poste et ainsi déterminer la protection respiratoire adaptée.

Protection respiratoire non autonome

Les masques filtrants
Nous distinguons dans cette catégorie :

  • le demi-masque filtrant antiparticules (dit « masque antipoussières ») ;
  • le demi-masque filtrant contre les gaz et vapeurs ou les combinaisons de gaz et vapeurs avec des particules (filtres non remplaçables) ;
  • le demi-masque avec filtres remplaçables contre les particules et/ou les gaz et vapeurs ;
  • le masque complet avec filtres remplaçables contre les particules et/ou les gaz et vapeurs.

Les masques antipoussières protègent exclusivement des particules solides, des fibres, des micro-organismes, des brouillards et des aérosols. La norme EN 149: 2001 distingue trois classes : FFP1 - FFP2 et FFP3.

Les demi-masques et les masques complets sont toujours utilisés en combinaison avec des filtres antiparticules ou arrêtant les gaz ou vapeurs, ou une combinaison des deux. Les demi-masques recouvrent le nez, la bouche et le menton mais ne protègent pas les yeux. Les masques complets couvrent l’ensemble du visage, y compris les yeux. C’est le masque complet qui offre le meilleur colmatage, suivi du demi-masque avec filtre et enfin du masque antipoussières (pièce faciale).
Nous distinguons trois types de filtres : les filtres antipoussières, les filtres antigaz et les filtres combinés.

Système à ventilation assistée
Il s’agit de système où l’air n’est pas aspiré par l’utilisateur lui-même, mais plutôt par un ventilateur. Celui-ci aspire l’air à travers le filtre et envoie l’air filtré à l’utilisateur via un masque ou une cagoule ventilée. Le confort s’en trouve amélioré. En outre, grâce au principe de la surpression, il est possible de travailler avec des casques ventilés et des cagoules ventilées.

Normes européennes 

Masques jetables

EN 149 : Demi-masques filtrants contre les particules à usage unique. 3 classes de protection existent : FFP1, FFP2 et FFP3. Nouveaux amendements EN149 :2001+A1 :2009

Masques réutilisables

EN 140 : Demi-masques et quarts réutilisables, pour utilisation avec filtres et appareils de protection respiratoire (ARI à adduction d’air comprimé, ventilation assistée, etc.)
EN 136 : Masques complets, pour utilisation avec filtres et appareils de protection respiratoire (ARI à adduction d’air comprimé, à air libre ou autonome, ventilation assistée, etc.)
EN 148 : Filetage pour pièces faciales. Cette norme décrit différents types de connexions des EPI et filtres aux masques. La plus commune est la norme EN 148-1 qui définit le filetage Rd40 x 1/7’’
EN 143 : Filtres à particules pour des appareils de protection respiratoire à pression négative. Ils sont efficaces contre les poussières et fibres, et la plupart des fumées, brouillards liquides et bactéries. Adaptés pour demi-masques conformes EN 140 ou masques complets EN 136. Il existe 3 Classes : P1 : Efficacité de filtration faible, P2 : Efficacité moyenne, P3 : Haute efficacité
EN 141 : Filtres anti-gaz/vapeurs et filtres combinés pour des appareils de protection respiratoire à pression négative. Ils sont classés selon leur type et leur classe. Il existe 3 classes qui correspondent à une différence de capacité du filtre et une concentration maximale de toxique autorisée dans l’air pollué (Classe 1 : 0,1 %, Classe 2 : 0,5 %,Classe 3 : 1%)
EN 371 : Filtres anti-gaz AX et filtre combinés contre les composés organiques à bas points d’ébullition. (<65°). Ces cartouches sont à utilisation unique.
EN 405 : Demi-masques filtrants à soupapes contre les gaz ou contre les gaz et particules

Ventilation assistée

EN 12941 (ex EN 146) :  Appareils filtrants à ventilation assistée avec casques ou cagoules contre les particules, les gaz et vapeurs. 3 classes pour l’ensemble de l’équipement : TH1, TH2, TH3.Les cartouches de filtration particules sont marquées : TH1P, TH2P, TH3P.
EN 12942 (ex EN 147) : Appareils filtrants à ventilation assistée avec masques complets, demi-masques ou quarts de masques contre les particules, les gaz et vapeurs. Les 3 classes de protection sont : TM1, TM2, TM3

Appareils isolants adduction d’air

EN 1835 : Appareils de protection respiratoire isolants à adduction d’air comprimé de construction légère avec casque ou cagoule. 3 niveaux de protection : LDH1, LDH2, LDH3
EN 12419 : Appareils de protection respiratoire isolants à adduction d’air comprimé de construction légère avec masque complet, demi-masque, quart de masque. 3 niveaux de protection: LDM1, LDM2, LDM3.
EN 270 : Appareils de protection respiratoire isolants à adduction d’air comprimé avec cagoule. Un seuil de niveau de protection est requis et un avertisseur de faible débit doit être fournit.
EN 139 : Appareils de protection respiratoire à adduction d’air comprimé avec un masque complet, demi-masque ou ensemble embout buccal.

Appareils isolants autonomes

EN 137 : Appareils de protection respiratoire autonomes à circuit ouvert, à air comprimé
EN 145 : Appareils de protection respiratoire isolants autonomes à circuit fermé, du type à oxygène comprimé ou à oxygène-azote comprimé
EN 1146 : Appareils de protection respiratoire pour l’évacuation ; appareils de protection respiratoire isolants autonomes à circuit ouvert, à air comprimé avec cagoule
EN 402 : Appareils de protection respiratoire pour l’évacuation ; appareils de protection respiratoire autonomes à circuit ouvert, à air comprimé avec masque complet ou embout buccal.

Autres pages Normes