Tendances en matière de protection de la tête et du visage

Depuis plus de 50 ans, MSA est un leader mondial dans le domaine de la protection industrielle de la tête et du visage. MSA suit de près les tendances du marché en matière de besoins exprimés par les personnes devant recourir au port du casque. 

Ces dernières années, MSA a constaté que les entreprises avaient adopté des politiques renforcées en matière de sécurité. Résultat : les experts en sécurité organisent plus régulièrement des séances des tests au cours desquelles les collaborateurs procèdent à l'essai des produits. Afin d'identifier les besoins des utilisateurs, le développement de la nouvelle gamme de casques V-Gard 900 a impliqué plus de 350 utilisateurs individuels, issus de plus de 250 entreprises actives dans différents segments de marché (industrie pétrolière, gazière et pétrochimique, de construction et services publics) et de différentes tailles (des artisans indépendants aux multinationales).

Le choix ne porte pas seulement sur le confort, mais souvent aussi sur l'aspect esthétique. Des couleurs particulières, des autocollants réfléchissants, des logos d'entreprise ou de département/fonction sont de plus en plus demandés sur les casques. 

Qui plus est, les collaborateurs doivent se conformer à une autre tendance observée actuellement : soit ils sont impliqués dans un plus grand nombre d'activités en raison de la flexibilité requise, soit ils apportent leur appui à d'autres étapes ou services de production. De nombreuses entreprises affichent leur intérêt pour des casques avec protection intégrée des yeux/du visage pour réduire le nombre d'équipements de protection individuelle (EPI) et pour augmenter le niveau de sécurité en ayant toujours un moyen de protection à disposition. La qualité des jugulaires est de plus en plus visée étant donné qu'elles contribuent à la stabilité du casque, surtout lors du travail en hauteur.

Été Vs hiver 

De plus, les clients demandent des solutions pour limiter les contraintes de chaleur auxquelles doivent faire face les collaborateurs pendant les mois chauds d'été. Et quand les températures descendent sous zéro, de plus en plus de clients recherchent des doublures agréées pour l'hiver adaptables au casque. On prend de plus en plus conscience qu'une combinaison incorrecte d'EPI peut avoir pour effet de baisser le niveau de protection. Lorsqu'une combinaison de protections de la tête, des yeux, du visage, des voies respiratoires et/ou de l'ouïe doit être portée, les coordonnateurs de la sécurité demandent souvent une documentation prouvant la compatibilité de toutes ces protections.