Nuisances sonores : protégez-vous !

Pour 8 employés sur 10, les nuisances sonores sont susceptibles d’être la cause de troubles irréversibles. Honeywell vous accompagne pour lutter contre la surdité professionnelle.

4 Tendances à observer  

La perte d’audition due au bruit en milieu professionnel demeure la lésion permanente et évitable la plus courante en Europe.

1 - Les règlements reconnaissent que la perte auditive due au bruit constitue un risque majeur  

Pendant trop longtemps, la conservation de l’audition a été reléguée au second rang par la communauté de la santé et de la sécurité, et n’a pas reçu l’attention qu’elle méritait. L’adoption par l’UE d’un nouveau règlement EPI représente toutefois une grande avancée, car ce dernier réévalue l’importance de la protection auditive. Bien que le règlement ne semble pas détailler la formation à fournir et la façon dont elle doit être dispensée, maintenant que la protection auditive est passée en catégorie III (la catégorie de risque la plus élevée), elle devrait être prise plus au sérieux par les employeurs. Cela devrait inciter les responsables sécurité à accéder au soutien dont ils ont besoin en matière de formation pour s’assurer que les travailleurs soient correctement équipés pour travailler dans des environnements bruyants.

2 - Les tests d'adaptabilité occupent le devant de la scène  

Les protections auditives mal adaptées sont l’une des principales causes de perte auditive due au bruit. C’est pour cette raison que des programmes de formation, ainsi qu’une protection auditive avec tests d’adaptabilité intégrés doivent être en toutes circonstances au cœur de tous les efforts menés pour la conservation de l’audition.
Bonne nouvelle : l’importance des tests d’adaptabilité est reconnue dans le secteur de la sécurité, et devrait entrer dans la législation dans certains pays. Par exemple, le Directorate of Standards & Guidance, basé aux États-Unis, a reconnu l’importance de garantir que « l’EPI doit être bien adapté à chaque employé » lors de la rencontre annuelle de l’ISEA (International Safety Equipment Association) en 2017.
En outre, l’ANSI (American National Standards Institute) a approuvé une norme en matière de performance des systèmes de tests d’adaptabilité ; elle devrait être publiée en 2018. Le CEN
(Comité européen de normalisation) envisage également une norme similaire. Ces annonces sont prometteuses : rendre les tests d’adaptabilité obligatoires ferait grandement progresser la lutte contre la perte auditive due au bruit.

3 - Les entreprises prennent de plus en plus conscience des conséquences 

Il apparaît de plus en plus clairement que les effets de la perte auditive due au bruit touchent non seulement les individus, mais également les entreprises. Le nombre d’indemnisations et de déclarations de sinistre en raison d’une perte auditive due au bruit augmente. En 2017, les compagnies d’assurance ont rapporté que dans les trois dernières années seulement, le nombre de déclarations avait augmenté jusqu’à 300 %. La perte d’audition en milieu industriel est notamment devenue la maladie du travail comptant le plus de déclarations civiles, et représente environ 75 % de l’ensemble des déclarations de maladie du travail.
Une meilleure prise de conscience en la matière signifie que la lutte contre la perte auditive due au bruit devient une haute priorité pour les entreprises, qui veulent non seulement protéger la santé de leurs salariés, mais aussi réduire les coûts et améliorer la productivité.

4 - Protéger les futures générations de travailleurs

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 1,1 milliard de jeunes dans le monde présentent un risque de perte auditive due au bruit. Presque la moitié des adolescents et des jeunes adultes (de 12 à 35 ans) issus de pays à revenu moyen et élevé sont notamment exposés à des niveaux sonores à risque en raison de l’utilisation d’appareils audio individuels, et 4 sur 10 présentent un risque de lésion auditive dû à la fréquentation de clubs, de boîtes de nuit et de bars [1]. La génération Y est ainsi plus susceptible d’entrer sur le marché du travail en ayant une lésion auditive préexistante. La sensibilisation à la perte auditive due au bruit grâce à l’introduction de bonnes pratiques chez la génération suivante pourrait néanmoins permettre de prévenir d’autres lésions en milieu professionnel et, espérons-le, en dehors.

Honeywell propose une large gamme de protections auditives adaptée pour lutter contre la surdité professionnelle. Pour en savoir plus, connectez-vous sur www.honeywellsafety.com/FR

~CTA1~