Protection auditive

Le port d’une protection auditive protège contre le bruit. Mais pour pouvoir choisir la protection adéquate, il convient de savoir ce que l’on entend exactement par« bruit ». Le bruit est un son génant ou néfaste pour la santé.

Le niveau de bruit, autrement dit le nombre de décibels, est un facteur déterminant et peut être relevé avec précision via des mesures du bruit.

Sur la base de cette donnée, des dispositions adaptées peuvent être prises afin de prévenir les pertes d’audition.
De telles pertes peuvent en effet avoir des conséquences importantes sur la vie professionnelle et privée de la victime.
Il est possible de contrer les conséquences néfastes du bruit dans l’environnement de travail via différents moyens :

  • la construction de machines, installations ou outillages peu bruyants (prévention) ;
  • l’isolation de la source de bruit (lutte) ;
  • l’utilisation d’équipements de protection auditive (protection).

La réglementation française a évolué en 2006, notamment en abaissant les seuils à partir desquels des actions de prévention doivent être engagées. Le Code du travail impose à l’employeur de prévenir les risques d’exposition en agissant le plus en amont possible sur l’environnement de travail, d’une part, et en évaluant les risques qui subsistent, d’autre part. L’objectif est de protéger efficacement les travailleurs exposés au bruit. Le bruit fait l’objet d’une réglementation qui vise à protéger les travailleurs contre les risques liés à une exposition prolongée.
Prévenir les risques et évaluer ceux qui subsistent.

Normes techniques

EN 352/1 : Casques serre-tête
EN 352/2 : Bouchons d’oreille
EN 352/3 : Coquilles montées sur casque de sécurité
EN 352/4 : Casques serre-tête électroniques
EN 352/6 : Casques serre-tête avec entrée audio-électrique
prEN 352/8 : Casques serre-tête audio de divertissement
EN 458 : Recommandations concernant le choix, l’utilisation, l’entretien et la maintenance des équipements de protection individuelle (EPI)

Autres pages Normes